À vos crayons ! 

Quinze fautes à trouver dans la Dictée des Amériques de 2004

Voici le texte original avec les fautes corrigées.

 

Petite épître à l'amie

Chère amie,
Quand on m'a proposé de concevoir cette dictée, j'ai eu un mouvement de recul. Compte tenu du délai, je devais la composer pour ainsi dire sur-le-champ. Mais, vu mes sempiternels démêlés pécuniaires  avec le fisc, entre autres choses, force me fut d'accepter.
Et j'ai  mettre mon roman pour ados de côté, abandonner les plaines caillouteuses que mon imagination à demi  essoufflée peuplait de juments isabelle. Jonchées d'os et de bois mort, elles formaient le décor sinistre d'un récit à ce stade encore dominé par mes tics rhétoriques.

Aïe ! et mon éditeur portugais  qui, impitoyablement, me talonnait par-dessus le marché !
Les jours suivant leur cours, j'étais toujours embarrassée. Je m'exécuterai, soit. De quoi parlerai-je donc ? De ma relation passionnelle à Stendhal et à ses valeureux chevau-légers ? De l'oeuvre gravé  de Riopelle ? De mon cher et perfide Talleyrand dont les Mémoires demeureront pour moi inégalés ?

Desemparée, je chaussai mes pataugas pour aller marcher çà  et là dans les rues, ce qui a souvent sur moi l'effet de ces philtres subtils des légendes gaéliques. Mal m'en prit. Tous les deux cents ou deux cent  cinquante mètres, j'étais taraudée par cette question existentielle, sur mon esprit enté: comment me présenter en public censément ornée  de l'auréole coruscante de l'omniscience orthographique ?
Sans commentaire...

Revenue à la maison, j'observais languissamment  à travers mon vasistas le parpaing des façades, gris  et décrépi  par les intempéries.  Un quiscale  fuyait à tire-d'aile. Tout à coup vint l'illumination : tu me servirais, en quelque sorte, d'adjuvat. En effet, toi qui sais te montrer si dure et si critique, mêle-tout à tes heures, n'es-tu pas l'amie tout  indiquée pour mettre de l'ordre dans cette espèce de méli-mélo que produisent les touche-à-tout comme moi ? Alter ego que nous sommes, rédigeons ensemble la dictée : elle resserrera  entre nous deux les liens de sororité qui durent depuis des lustres. Tu m'en as déjà inspiré le titre : « Petit épithalame  ».





Auteur: Gaétan Soucy