Roselin familier  

 À propos des roselins... 

Il y a au Québec, deux sortes de roselins, le pourpré et le familier. Ce dernier n'est pas un oiseau indigène. On le retrouvait  dans le sud-ouest des États-Unis. Un commerçant, qui les gardait illégalement en captivité dans le but de les vendre, les a relâchés dans l'état de New-York. Il s'est propagé dans nos régions où il a rejoint son cousin le roselin pourpré. 

 
Cliquez sur la vignette  
pour voir la photo pleine grandeur.


Taille: 15 cm
 
Description: Le mâle a la calotte brune; sourcils, front, bavette et croupion sont habituellement rouges, parfois orange ou rarement jaunes; la bavette coupe net sur le dessous rayé; la queue est plutôt carrée.
 
Nourriture: Essentiellement granivore, le roselin familier se nourrit de graines diverses. Ce n'est qu'à l'occasion qu'il mange des bourgeons et des insectes. Sa préférence va au tournesol noir mais il consomme aussi du chardon, du millet blanc, de l'alpiste et du maïs concassé. 

 
Habitat: Zones urbaines, banlieues, parcs, zones broussailleuses semi-arides.
 
Chant:
 Le chant du roselin familier est animé et aigu. Il est fait de motifs à trois notes et se termine sur un wîr nasillard; il comprend des notes stridentes que n'émet pas le roselin pourpré. Les cris incluent un wît sifflé.

 

Retour à
Le Grenier de Bibiane