Je suis en congé, de ma fenêtre j'observe à loisirs
L'agonie lente d'un été, décidé d'en finir
Les arbres, déjà, se dépouillent lentement
Après nous avoir extasiés par leurs reflets chatoyants
Mordues par le froid, les feuilles tombent incessamment
Comme pressentant d'être emportées par le vent
ou foulées sous les pieds des passants
Elles tournent, tournent en rond, exécutant une farandole endiablée
Avant, de sur le sol quelques moments se fixer
Spectacle un peu désolant que l'adieu de l'été
Et qui me ramène à de salutaires pensées.

Ainsi, s'écoulent nos jours...
Après avoir connu bien des saisons
Il faudra bien à tout, dire bonjour
Qu'on le veuille ou non, élargir notre horizon

Mais courage! la vie avec son petit bagage de joie et de misère
Nous détache progressivement
Et c'est un coeur tourné vers la lumière
Qu'à l'ultime moment, nous écrierons: "Mon Dieu, enfin!"

Sr Marie-Anna Gauthier PSSF


 




Création graphique: Bibiane Grenier
Tous droits réservés © 2007