Mère Marie-Léonie
 


 

Il y a 100 ans, son coeur avait cessé de battre mais l'amour qu'elle a donné continue de vivre.
Oui, il y aura 100 ans, le 3 mai 2012 que, sans un mot d'adieu, notre chère fondatrice, Mère Marie-Léonie nous quittait pour prendre son essor vers la Maison du Père. Inutile  de dire que cet événemet mémorable trouve écho dans le cour de ses "Petites Soeurs" et qu'il sera souligné dans l'année par plusieurs célébrations. Déjà, les préparatifs vont bon train. À la chapelle, par exemple, des mains artistiques ont enguilandé sa statue, au dessus de laquelle on peut lire cette phrase : "Toujours vivante !" .
Un peu avant Noël, un repas festif a été préparé pour la communauté et auquel ont pris part tous nos employés.
Peu après, quelques consoeurs nous ont fait vibrer d'émotion en nous rappelant par la parole et par l'image, les heures qui ont précédé le décès subit de notre Mère vers 18h 15.
Un peu partout dans la maison, on peut lire des maximes qui réflètent bien son coeur et sa spiritualité. Dans son petit oratoire, tout près de notre chapelle, contemplez-la dans sa châsse et voyez la sérénité qui semble l'habiter et qui l'a toujours caractérisée, en dépit des épreuves, des difficultés qui n'ont pas manquées dans les 72 ans qu'elle a passé sur terre. "Dieu y pourvoiera" disait-elle souvent.

Et surtout, surtout, ne sommes nous privilégiées de posséder ce trésor qu'est son coeur qu'on a retrouvé presqu'intact après 23 ans dans son cercueil à droite de sa chasse, il est conservé dans un bocal de en verre scellé.

Déclarée bienheureuse par le pape Jean-Paul 11, le 11 septembre 1984 au Parc Jarry à Montréal, il manque un miracle pour que sa sainteté soit reconnue universelle. Les faveurs,obtenues par son intercession, ne se comptent plus. Aussi, avec confiance, espérons que ce grand bonheur auquel nous aspirons nous sera accordé : le jour où avec fierté nous pourrons dire avec l'Église : "Sainte Marie-Léonie priez pour nous."

 

Texte de Sr Marie-Anna Gauthier PSSF
30 janvier 2012

Retour au sommaire


Le Grenier de Bibiane