S'il est un sujet brûlant
Qu'on aborde actuellement
C'est bien celui de l'environnement.
Aussi, ne soyons pas sourds aux appels de nos dirigeants
Empressons nous d'agir, c'est urgent!
 
On détruit nos forêts, l'oxygène se fait rare
L'eau de nos rivières, de nos lacs est polluée
Et les nouvelles qui nous arrivent de toutes parts,
Nous font parfois frissonner.
 
Des innondations engloutissent des villages,
Des feux de forêts font rage.
L'horloge du temps semble déréglée
Et le cycle des saisons bouleversé.
 
Ah ! Ce n'est pas comme dans notre temps,
Soupirent les anciens.
Parfois, l'hiver, on se pense en été
Et l'été, on se croit en hiver.
Avec toutes les inventions, on a saccagé
L'oeuvre si belle du grand Maître de l'Univers.
 
Pourtant, avec un peu de bonne volonté
On pourrait peut-être y remédier
En s'appliquant à mettre à profit, les conseils donnés
Pour le respect de la vie, droit à celui de la nature,
Si riche, si belle à contempler.
Entretenant son coin de verdure
Sans rien y laisser trainer.
 
En plantant des arbustes en quantité
Ce qui donnerait à l'eau meilleure qualité
Tout en colorant le paysage
Et amortissant les bruits inévitables.
 
C'est ce qu'on a fait chez nous
Il y a bon nombre d'années.
Et comme c'est charmant et que c'est doux
D'y entendre les petits oiseaux chanter !
 
Chaque matin à l'heure de l'oraison,
Je vais m'asseoir sur le balcon
Et je n'en finis pas de remercier
Pour le beau panorama à mes yeux, dévoilé.
 
Un gazon bien entretenu, des allées ombragées
Qui s,étendent à perte de vue
Pour aboutir aux sentiers par où passe tout le monde,
Et où on vous souhaite la bienvenue.
 
Ah ! si saint François était encore sur la terre
Il aurait sûrement retenu ce coin champêtre
Et construit sa cabane près du cimetière
Pour composer son hymne magnifique à la création
Et donner à notre soeur "la mort" sa puissante bénédiction.
 
Je termine en chantant dans mon coeur :
Que tes oeuvres sont belles
Que tes oeuvres sont grandes
Seigneur, Seigneur
Tu me combles de joies.
 "



6 septembre 2007
 




Création graphique: Bibiane Grenier
Tous droits réservés © 2007